Question En quoi Ubuntu est-il différent de Debian?


Ubuntu est un dérivé de Debian. Il utilise le même format de package.

En quoi Ubuntu est-il différent de Debian?


98


origine


Quelle est la différence entre Debian et Ubuntu?, Différences entre Debian et Ubuntu - phuclv


Réponses:


Alors peut-être que c'est fou de répondre à cette question, je viens de rejoindre Canonical il y a 3 mois (aujourd'hui!) Et de ne lancer Ubuntu que par curiosité pendant quelques années avant de rejoindre Canonical. Il pourrait même être idiot de répondre à cette question, étant donné que je suis membre de l’équipe du serveur, et Ubuntu s’intéresse vraiment à créer "Linux for Humans", ergo, le bureau.

Pour moi, le cycle de publication est tout. Oui, il y a des choses qui ne reviendront jamais à Debian, car ces choses sont un peu en contradiction avec les philosophies de Debian. Mais ce sont des sous-produits de l'objectif plus large de la facilité d'utilisation.

Quand Ubuntu a été lancé, l'idée était simple. Debian était génial alors et est toujours géniale aujourd'hui. Je l'ai couru exclusivement pendant plusieurs années et cela m'a bien servi sur les ordinateurs portables, les ordinateurs de bureau et surtout sur les serveurs, étant un type de serveur. Mais ce cycle de publication était si lent que tous les cool Des choses que les gens produisaient sous Linux ne faisaient tout simplement pas partie des versions stables, et la version de développement instable qui contenait toutes ces choses était non installable (pas d'isos officiels) et souvent cassée.

Donc, en disant "nous allons nous concentrer sur quelques architectures et un sous-ensemble de paquets" (l'archive "principale" dans Ubuntu), le projet Ubuntu a pu s'engager à publier un système d'exploitation testé et stabilisé avec tous de ce nouveau truc cool en elle. Ils ont également pu s’engager à transporter un peu de delta de la part de Debian, très concentré sur la facilité d’utilisation. En y consacrant des investissements, Canonical a pu s’engager à disposer du personnel technique nécessaire pour y parvenir.

Une partie importante de cela était qu'ils (je le dis, parce que je ne suis pas encore membre d'Ubuntu) pouvaient encore conserver une grande partie du logiciel Debian en créant l'archive "universe". Mieux encore, une communauté (MOTU) a grandi autour de cela pour s’assurer qu’elle était également stabilisée avant la sortie.

Donc, pour résumer tout cela avec une analogie. Ubuntu est pour Debian, car votre restaurant local est sur le marché local des agriculteurs. Le chef Ubuntu se rend régulièrement sur le marché de l'agriculteur Debian, trouve les meilleurs ingrédients frais, les mélange avec son propre mélange spécial et produit des aliments pour son public cible. Pour ceux qui aiment cuisiner, ils peuvent et veulent simplement aller au marché et obtenir ce dont ils ont besoin.


70



En tant que développeur Debian, je ne me considère pas comme un agriculteur :-) S'il est vrai que Debian n'est certainement pas aussi facile à utiliser que Ubuntu pour certaines tâches, ce n'est pas une philosophie ou un choix que nous avons fait. Debian est le résultat du travail de ses contributeurs ... apportez-nous de belles améliorations et de plus en plus de gens peuvent manger au restaurant Debian. Ce n'est pas la fin du restaurant Ubuntu. Ensemble, nous serons plus forts et peut-être que plus de gens mangeront sainement (et peut-être que le nombre de fast-food diminuera). :-) - Raphaël Hertzog
"Pour moi, le cycle de publication est tout. Oui, il y a des choses qui ne reviendront jamais à Debian, car ces choses sont un peu en contradiction avec les philosophies de Debian." - Le cycle de publication est la principale chose qui ne reviendra jamais à Debian et qui est la cause principale de l'existence d'ubuntu. En outre, la ferme est en amont des restaurants de distribution. La vision de Debian est de suivre la vision en amont au plus près, tout en respectant la politique debian. Avec Ubuntu, la vision de la distribution remplace la vision du développeur en amont pour fournir un environnement cohérent. - umeboshi
Notez qu'au moment de la création d'ubuntu, Debian était au milieu de son cycle de publication le plus long (certaines personnes se demandant si elle finirait jamais), alors que Linux progressait beaucoup. Depuis lors, le cycle de publication de Debian s'est accéléré et le taux de progression dans Linux de bureau a ralenti. - Peter Green
"[Unstable était] non installable (pas d'isos officiels) et cassé assez souvent." Ayant utilisé sid (debian instable) pendant presque quatre ans sur mon bureau, je peux dire que ce n’est pas le cas. Je n'ai jamais eu de pannes majeures, et le chemin vers unstable est d'utiliser une version officiellement fournie (ou un "test") dvd / cd, puis d'éditer /etc/apt/sources.list, remplacez votre nom de version par sid (ou unstable), alors fais apt-get update et alors apt-get dist-upgrade en tant que root. Fonctionne bien - Wyatt8740
Intéressant. Voyons voir: Wine: Ubuntu a 1.6.2, le dernier est 1.8.5. ffmpeg: Ubuntu 2.8.8, dernière version 3.2. VirtualBox - 5.0.24 / 5.1.8 Je comprends qu’il existe une grande file d’attente et qu’elle est plus critique que OpenJDK (félicitations pour le maintenir à jour), mais certains paquets sont assez en retard. Je me porte volontaire pour emballer quelque chose. - Ondra Žižka


Comme beaucoup de conceptions populaires, les caractérisations communes de Debian et Ubuntu ne sont que partiellement vraies. La réputation de Debian en tant que distribution d’experts repose en partie sur son état d’il ya dix ans, bien qu’elle offre davantage de possibilités de gestion pratique si c’est ce que vous voulez. De même, même si Ubuntu a toujours mis l’accent sur la convivialité, comme dans toute distribution, une grande partie de son utilisation provient des logiciels qu’il comprend - des logiciels qui font tout autant partie de Debian que d’Ubuntu.

Alors, quelles sont les différences entre ces jumeaux siamois? En examinant l’installation, le bureau, la gestion des paquets et la communauté dans les deux distributions, il ne s’agit pas tant de différences majeures que de différences d’accent, et finalement de philosophie.

C’était une citation de Bruce Byfield qui frappe le clou. Dans la comparaison entre Ubuntu et Debian, la philosophie derrière le logiciel est la différence clé entre les deux.

Article complet


14





Ubuntu se synchronise à partir de Debian tous les six mois (plusieurs semaines avant chaque publication). Tout paquet qui n'a pas de modifications spécifiques à Ubuntu dans Ubuntu (c'est-à-dire la version précédente était également de Debian) ou n'est pas déjà dans Ubuntu, est synchronisé dans l'Univers d'Ubuntu (gratuit et tiers). MOTU a mis beaucoup d'efforts à maintenir l'Univers, mais ce n'est pas là où Ubuntu diffère le plus de Debian.

Les paquets distinctifs d'Ubuntu sont ceux du dépôt principal (gratuit et pris en charge par Canonical). (Il y a un tableau des différents référentiels sur le wiki de l'équipe Ubuntu). C'est ici qu'intervient Canonical. Lorsque vous lisez des articles sur les nouvelles choses intéressantes qu'Ubuntu aura et que vous modifierez dans la prochaine version, vous êtes probablement en train de lire quelque chose qui arrivera dans la main. C'est ici qu'Ubuntu est différent de Debian.


7





Pour moi, la différence majeure réside dans le cycle de publication. Je trouve très intéressant d’avoir la possibilité de choisir une nouvelle version stable tous les six mois, au lieu de choisir entre une version stable, plutôt ancienne, ou la cible mobile constante de la version de test.


0





Ubuntu est généralement basé sur la version "instable" (nom de code "sid") de Debian. Ils prennent Debian "instable" tous les 6 mois et le stabilisent. Les paquets Ubuntu et Debian sont incompatibles avec les binaires.


-5



Ils font ne pas  stabiliser il. Si c'est ce qu'ils voulaient faire, alors ils pourraient tout aussi bien se synchroniser à partir des tests. - Umang
@Umang: Comment classeriez-vous le travail effectué après le gel des fonctionnalités, sauf en tant que stabilisation? - andol
La plupart de la synchronisation se produit avant DIF, ce qui est bien avant le gel des fonctionnalités. De plus, d'après ce que j'ai compris, la plupart des paquets synchronisés dans Ubuntu ne sont pas essentiellement des paquets. Ce sont des applications, des modules, etc. qui sont plus facultatifs qu'essentiels. Si c'était la seule façon dont Ubuntu différait de Debian, alors Ubuntu n'aurait pas dû exister - MOTU aurait dû juste travailler sur Debian et stabiliser Debian elle-même. Je pense que la majeure partie du travail se déroule dans Ubuntu. - Umang
@Umag: Je n'ai jamais dit que c'était la seule ou même principale différence entre Debian et Ubuntu. J'ai simplement répondu à la déclaration que vous avez faite dans votre commentaire. Je soutiens simplement qu'il n'y a pas de stabilisation après la synchronisation des paquets depuis Unstanble. - andol
Ils le stabilisent un peu, mais ce n'est pas l'objectif. Si un paquet nécessite des modifications spécifiques à Ubuntu, il n’existe probablement pas déjà de manière identique à Debian. Si un bogue apparaît, il sera corrigé, mais ce n'est pas ce qui se passe après DIF (pas que j'en ai fait, mais c'est ce que j'ai compris). - Umang